Projet

«Le marché de la mobilité évolue à l’unisson et doit donc être considéré comme un tout.»

Jürg Michel, Chef de projet «SmartShuttle», Gestion de l'innovation CarPostal
Jürg Michel,
Chef de projet «SmartShuttle»,
Gestion de l'innovation CarPostal

 

Première suisse avec des navettes autonomes

A la demande de la Poste, CarPostal Suisse SA teste deux véhicules autonomes pendant deux ans en coopération avec d’autres partenaires – la Ville de Sion, le canton du Valais et l’EPFL de Lausanne. Les tests sont menés dans le cadre du laboratoire de mobilité (MobilityLab Sion-Valais).

Ces véhicules du constructeur français Navya sillonnent les rues du chef-lieu valaisan en mode 100% électrique et peuvent transporter jusqu'à onze personnes, à une vitesse maximale de 20 km/h. Même si un personnel accompagnant instruit est toujours à bord, les véhicules affichent un degré d’automatisation intégral, n’ayant ni volant ni pédales de frein ou d’accélérateur. Un bouton d’urgence pour immobiliser le véhicule peut toutefois être activé en cas de besoin. Grâce à des capteurs de dernière génération, le véhicule peut circuler au centimètre près et distinguer sur la route tous les types d’obstacles et la signalisation, de jour comme de nuit. Les deux véhicules sont surveillés et contrôlés à l’aide d’un logiciel développé par BestMile, une start-up suisse spécialisée dans le domaine.

Phase de test avec des passagers

L’introduction de ces navettes, d’une longueur de 4,80 mètres et d’une largeur de 2,05 mètres, se déroulera en deux étapes. Durant la première phase de décembre 2015 au printemps 2016, les véhicules ont été testés par des spécialistes sur un site privé et fermé. Grâce à la validation du projet pilote par les autorités responsables, les navettes autonomes circulent depuis le mois de juin 2016 dans l'espace public et transportent des personnes dans la zone piétonne et la zone de rencontre de la vieille ville de Sion. Si les tests sont concluants sur cette zone, l’introduction de ces véhicules sur d’autres parcours en ville de Sion sera envisageable.

Autorisations spéciales requises

La réalisation de l’essai pilote en ville de Sion nécessite des autorisations spéciales des autorités. Sur ce point, CarPostal collabore étroitement avec le fabricant du véhicule et les autorités compétentes aux niveaux fédéral, cantonal et communal pour l’obtention des autorisations nécessaires. Toutes les entreprises et institutions impliquées dans cette expérimentation placent la sécurité des voyageurs au premier plan.

Vers des logiciels de gestion de flotte de plus en plus performants

Parallèlement à cette expérience de terrain unique à Sion, l’EPFL travaille sur l’intégration d’une flotte de navettes autonomes dans un système de transports publics pour permettre, par exemple, un service à la demande. Une des tâches centrales consiste à gérer les opérations en temps réel et à tenir compte des différents besoins des utilisateurs: horaires flexibles, navette à la demande, service de porte à porte, etc. Une fois établis, les algorithmes nécessaires serviront à améliorer le logiciel de gestion de flotte de BestMile. Plus globalement, ils apporteront des solutions à la logistique et à la gestion des transports publics en général. L’expérience de terrain à Sion permet de poursuivre le développement des algorithmes de l’EPFL.

Test de l’utilité des navettes autonomes dans l’espace public

CarPostal et la Ville de Sion souhaitent, avec leurs partenaires, savoir si l’utilisation de navettes autonomes dans l’espace public apporte une plus-value aux clients. Cet essai doit démontrer si leur introduction dans l’espace public – par exemple dans les zones piétonnes ou zones de rencontres, les localités sans voitures ou les sites d’entreprise – est possible. En outre, l’entreprise de transport et le chef-lieu valaisan désirent récolter des expériences sur les nouvelles formes de mobilité et offrir la possibilité de rallier des endroits qui, jusqu’à présent, n’étaient pas accessibles aux transports publics. A terme, le but n’est pas de remplacer les bus par des navettes autonomes sur des lignes existantes, mais de diversifier les moyens de transport afin de satisfaire la plupart des besoins de mobilité des usagers.