Personnes, Eclairage

Oliver Stadler – Régulateur et conducteur CarPostal à Zurich

«Je m’appelle Stadle Oliver, je suis régulateur au centre de régulation et conducteur CarPostal à Zurich. La matin, à 4h20, quand je commence mon service, je ne sais pas ce qui m’attend. La situation peut changer d’une seconde à l’autre.»

Section Contenu riche

Section Contenu riche

Il est 4h20 au centre de régulation CarPostal à Zurich. Oliver Stadler commence son service et allume son ordinateur. À cet instant, il ne sait pas encore ce que cette journée lui réserve. Il se peut qu’il doive aider des conductrices et conducteurs CarPostal en cas de panne, gérer une perturbation du trafic ou même intervenir en tant que conducteur.

Le travail au centre de régulation exige de la flexibilité. Les situations incertaines sont monnaie courante. Oliver prend donc chaque jour comme il vient. C’est justement la variété et l’incertitude qui rendent le travail captivant au centre de régulation.

Oliver pourrait écrire un roman sur les expériences vécues dans le cadre de son travail. En tant que conducteur, un événement l’a particulièrement marqué: une femme est montée dans le bus plein à craquer avec son chien attaché en laisse et, par manque de place, elle a dû rester debout près de la porte. Lorsqu’Oliver a démarré, la femme s’est mise à hurler. Le petit chien en laisse n’avait pas réussi à monter dans le bus bondé et s’est retrouvé à courir sur quelques mètres à côté du bus. Oliver s’est alors arrêté pour que le chien puisse monter sain et sauf dans le bus.

Avant de travailler au centre de régulation, le parcours d’Oliver a débuté en 1995 en tant que conducteur CarPostal au garage de la régie à Hausen am Albis. Il y a travaillé durant 14 ans avant de rejoindre le centre de régulation à Zurich en 2009. Il n’aurait jamais pensé pouvoir obtenir ce poste un jour car les ordinateurs, ce n’était vraiment pas son truc. Il a donc dû tout apprendre depuis le début. Il a accepté le poste au centre de régulation à condition de pouvoir continuer à conduire des cars postaux. Il tenait à ne pas se couper du quotidien des conductrices et des conducteurs afin pouvoir leur venir en aide également dans les situations critiques. Le fait de pouvoir combiner les métiers de régulateur et de conducteur plaît beaucoup à Oliver.

Il se consacre à ce travail avec beaucoup d’enthousiasme et apprécie d’échanger avec les interlocuteurs les plus divers. Il peut s’agir d’organisations de première intervention comme les ambulances ou les pompiers mais aussi de personnes en charge de la gestion des chantiers. Il lui tient à cœur de pouvoir aider les conductrices et les conducteurs à reprendre le cours normal de leur journée en cas de situation exceptionnelle. Oliver Stadler est toujours à l’écoute des conductrices et des conducteurs.

Et quand il est en pause? «La pause de 3 heures et demie entre les deux services au centre de régulation est assez longue pour faire un tour sur le lac de Zurich, cela me permet de vraiment déconnecter et de profiter», explique Oliver.

Oliver Stadler
Oliver Stadler
Oliver Stadler
Oliver Stadler