Actualités, Communiqués de presse

CarPostal traverse le col du Gothard depuis 100 ans

C’est en 1922 que les premiers cars postaux ont franchi le col du Gothard. Aujourd’hui encore, 100 ans plus tard, les voyageuses et les voyageurs prennent le car postal pendant l’été pour se rendre d’Andermatt à Airolo, excursion qu’ils peuvent combiner avec des parcours légendaires à travers différents cols. La saison du centenaire commencera le 25 juin et durera jusqu’au 9 octobre.

Section Contenu riche

La ligne du Gothard
© Musée de la communication

À partir de 1842, la liaison nord-sud à travers le col du Gothard était assurée par des diligences postales. Celles-ci ont perdu de leur importance lorsque la ligne ferroviaire du Gothard a été inaugurée en 1882. 40 ans plus tard, en 1922, CarPostal a fait son entrée dans le col du Gothard, permettant pour la première fois aux voyageuses et aux voyageurs de faire la traversée en car postal en toute commodité. L’ouverture de cette nouvelle ligne CarPostal est due à la crise économique qui a suivi la Première Guerre mondiale: comme pendant la pandémie de coronavirus, les touristes de l’étranger manquaient à l’appel et il a fallu créer des attractions pour les habitantes et les habitants de la région. C’est à ce moment-là que le segment du trafic de loisirs chez CarPostal a pris son essor. En effet, la traversée du col en car postal était uniquement une affaire de plaisir: pour les longs trajets, il y avait le train. À l’époque, les voyageuses et les voyageurs devaient toutefois s’habiller chaudement, car la ligne du Gothard était souvent desservie par le «car alpin», le car postal cabriolet du fabricant Saurer.

La plus longue ligne de bus de Suisse

Après 100 ans d’existence, la ligne du col du Gothard fait toujours partie de l’offre estivale de CarPostal. La liaison d’Airolo à Andermatt sera desservie plusieurs fois par jour du 25 juin au 9 octobre 2022. La course dure environ 50 minutes. Pendant la saison 2021, près de 21 000 voyageurs ont traversé le Gothard en car postal. À titre de comparaison: en été 1881, avant l’ouverture de la ligne ferroviaire du Gothard, 60 000 personnes ont franchi cet axe nord-sud incontournable à bord des diligences postales, sur une route aussi cahoteuse que poussiéreuse. 

Le Gothard est une région prisée pour les excursions. Bien des voyageuses et des voyageurs font halte au sommet du col pour visiter la forteresse Sasso San Gottardo, un ancien fort d’artillerie de l’armée suisse tenu secret pendant des années. Le sommet du col est également une étape du Chemin des quatre sources. La traversée du Gothard en car postal se combine parfaitement à un parcours à travers les cols des Alpes centrales. En 2021, 129 000 voyageuses et voyageurs ont profité de cette offre. Un nombre record de 150 000 a même été atteint en 2018. Chaque été, une vingtaine de conductrices et de conducteurs CarPostal effectuent la traversée des cols à bord de sept véhicules. CarPostal propose cinq itinéraires différents. Le parcours le plus célèbre est sans doute l’itinéraire circulaire au départ de Meiringen, qui traverse le Grimsel, le Nufenen, le Gothard et le Susten: avec un trajet de 8 heures et 46 minutes, la ligne CarPostal 682 est la plus longue liaison directe en transports publics de Suisse. 

 

100 ans de CarPostal à travers le col du Klausen

La liaison CarPostal du col du Klausen fête elle aussi ses 100 ans d’existence cet été. Le 15 juin 1900 a marqué l’inauguration solennelle de la route reliant Glaris à Uri via le col du Klausen, empruntée dès ce jour-là par les premières diligences postales. Les premiers cars postaux ont dû attendre 1922 pour traverser le col, une fois le tronçon aménagé pour les voitures. Cet été, CarPostal fête ainsi le 100e anniversaire de la traversée du col du Klausen: les courses saisonnières de la ligne 409 via Altdorf UR–Klausen–Linthal et le col du Klausen auront lieu du 18 juin au 18 septembre 2022.

Photos d’époque des trajets CarPostal via le col du Gothard

La ligne du Gothard
© Musée de la communication
La ligne du Gothard
© Musée de la communication
La ligne du Gothard