Communiqués de presse, Actualités, Développement durable, Véhicules

Un nouveau car postal électrique dans la région de Brugg

CarPostal exploite désormais un bus électrique dans la région de Brugg. Son introduction est le résultat de partenariats fructueux. L’énergie nécessaire pour alimenter sa batterie peut ainsi être produite sur le toit de l’arrêt Brugg, Bahnhof/Campus.

Section Contenu riche

Système photovoltaïque avec pantographe et car postal électrique à la gare de Brugg
Système photovoltaïque avec pantographe et car postal électrique à la gare de Brugg

Les voyageurs de la région de Brugg peuvent désormais profiter d’une nouvelle expérience de transport: en effet, CarPostal y exploitera dès le 10 juin un bus électrique, premier car postal de son genre dans le Nord-Ouest de la Suisse. Mais il y a aussi une autre première: le bus profitera de chaque temps d’arrêt de 12 minutes à l’arrêt Brugg, Bahnhof/Campus pour recharger sa batterie. Le chargement est effectué à l’aide d’un pantographe, lequel s’abaisse sur le toit du bus. C’est la toute première fois que CarPostal utilise cette technologie. Le support du pantographe installé à l’arrêt «Brugg, Bahnhof/Campus» est visible depuis un certain temps déjà.

Production d’électricité: on ne peut plus locale

CarPostal a mis en œuvre ce projet en partenariat avec le fournisseur d’énergie IBB Energie AG (IBB), lequel a fait mettre en place une installation photovoltaïque sur le toit du quai. Pour le moment, l’énergie produite par ce biais alimente directement le réseau électrique mais, par la suite, l’énergie solaire produite sera stockée dans une batterie tampon locale. Ainsi, la station de charge pourra y prélever directement l’électricité nécessaire pour recharger le bus électrique.

Un atout tant pour les voyageurs que pour les habitants

Le car postal électrique Scania est un bus de 12 mètres de long équipé de trois portes. Ce modèle est l’un des premiers véhicules de série à propulsion électrique produits par le constructeur. L’entrepreneur CarPostal Voegtlin-Meyer AG exploite le bus électrique sur la ligne 361 Brugg, Bahnhof/Campus–Unterwindisch pendant la semaine et sur la ligne 368 Brugg–Schinznach Bad pendant le week-end. Les voyageurs identifieront facilement le bus grâce à son apparence singulière. Pendant leur trajet, ils remarqueront également l’absence de bruits de moteur, ainsi que la conduite du bus tout en fluidité et sans à-coups lors des accélérations. Par ailleurs, les habitants vivant à proximité des lignes CarPostal pourront quant à eux bénéficier de son fonctionnement particulièrement silencieux.

Des partenariats solides

Les bus électriques restent nettement plus coûteux que les véhicules diesel. De plus, l’introduction d’un bus électrique suppose également la mise en place d’un dispositif de recharge. CarPostal se réjouit donc tout particulièrement que le projet ait pu être mis en œuvre à Brugg en collaboration avec ses partenaires. Le canton d’Argovie a ainsi financé l’installation du dispositif de recharge, la ville de Brugg et la commune de Windisch ont apporté leur soutien à la mise en service du bus par le biais d’une subvention unique et, pour finir, le fonds pour le climat de la Poste prend en charge les surcoûts liés à l’exploitation du bus. Quant à l’entreprise IBB, elle est en charge du financement, de la construction et de l’exploitation du raccordement entre la station de charge électrique et l’installation photovoltaïque qui fournit l’électricité solaire dédiée au fonctionnement du bus. De plus, c’est elle qui s’est occupée d’apporter une touche d’originalité à l’apparence du véhicule.

L’introduction du bus électrique dans la région de Brugg-Windisch s’inscrit dans la stratégie de CarPostal en matière de durabilité. La plus grande société d’exploitation de bus en Suisse prévoit de mettre en service pas moins d’une centaine de véhicules à motorisation alternative d’ici 2024. D’ici 2040, l’ensemble de la flotte, soit près de 2400 véhicules, devrait rouler sans utiliser d’énergies fossiles. Pour atteindre cet objectif, CarPostal a cependant besoin du soutien de partenaires et des cantons en tant que commanditaires de prestations de transport public, eux aussi convaincus de la nécessité de passer à des motorisations alternatives.

De la cellule solaire au bus électrique